Horaires: Lundi - Vendredi - 8:00 - 18:00, Samedi - 8:00 - 14:00
0522 483 642 / 0522 224 378
La coelioscopie

Détails et définitions

  • Que peut on faire par coelioscopie ?
  • Pourquoi réaliser une coeliscopie ?
  • Comment se préparer a l'intervention ?
  • Coelioscopie VS chirurgie classique
  • Et la journée de l'intervention ?
  • Inconvénients ou des risques ?

Il faut distinguer ce qui est courant de ce qui est exceptionnel. Les domaines essentiels de la coelioscopie sont la chirurgie hepato biliaire, la chirurgie digestive, la chirurgie de la paroi (hernies, eventrations), la chirurgie gynécologique (ovaires, trompes et utérus) et urologique (rein et uretère), la chirurgie endocrinienne (Thyroide, parathyroides et surrénales)

 

Une coelioscopie (également appelée laparoscopie) est une intervention chirurgicale dont le but est de regarder les organes intra-abdominaux, de les traiter à distance dans l’espace avec une meilleure visualisation, sans traumatisme de la paroi. Il n ‘y pas de délabrement pariétal, les espaces de dissection sont mieux gérables et les suites opératoires sont bien plus simples pour le malade.

Les organes ne sont pas touchés par les mains du chirurgien et ne sont donc pas au contact du latex des gants. De ce fait, la reprise du transit est plus rapide.

 

Ne pas prendre d’aspirine les 5 jours précédant l’intervention si l’anesthésiste l’a exigé.
Ne prendre aucun traitement sans demander l’accord à votre chirurgien.
N’amenez aucun bijou à l’hôpital.
Amenez vos radios, vos échographies, vos résultats de prise de sang, votre carte de groupe sanguin.
Amenez votre carnet de santé et votre pièce d’identité.
Prenez une douche bétadinée avant de rentrer à la clinique.

 

– Moins de complications à condition que le chirurgien soit bien formé dans cette technique
– Durée d’hospitalisation plus courte
– Vous pouvez reprendre une vie normale plus rapidement
– Les cicatrices sont plus petites et deviennent invisibles avec le temps

Il faut savoir que la coelioscopie peut, dans de très rares cas, se transformer en chirurgie classique, si c’est nécessaire pour la sécurité de l’intervention.

 

Votre médecin vous aura donné l’heure approximative de votre intervention. Il faut savoir qu’il s’agit bien d’une approximation : votre intervention peut être décalée si une intervention en urgence doit être réalisée, ou si une autre intervention dure plus longtemps que prévu.

15 à 30 minutes avant votre intervention, vous serez amené en brancard au bloc opératoire où l’infirmière anesthésiste et la penseuse vérifieront encore une fois que toutes les conditions de sécurité sont bien remplies. Vous serez ensuite conduit dans la salle d’intervention .

L’équipe d’anesthésie vous posera une perfusion. Pendant ce temps, l’équipe chirurgicale préparera le matériel nécessaire à l’intervention. Une fois que tout est prêt, vous serez endormi grâce à la perfusion.

 

La coelioscopie est une intervention chirurgicale à part entière. Elle nécessite une anesthésie générale et, au minimum, une hospitalisation de jour (entrée le matin et sortie le soir), parfois plus selon les gestes associés. Hormis les effets secondaires possibles de l’anesthésie (nausées, vomissements, somnolence…), certains désagréments peuvent survenir dans la période postopératoire : une douleur de l’abdomen, pouvant s’étendre jusqu’aux épaules, due à la présence de gaz dans le ventre.